INDONÉSIE — L’apprentissage de la puissance

INDONÉSIE

L’apprentissage de la puissance

€1.150,00


Un pays de 265 millions d’habitants, première économie de l’Asean. Quelles réalités et quel environnement des affaires pour s’implanter dans le pays ?


Étude sur l’état de l'Indonésie, du risque pays et de l’environnement des affaires, réalisée en partenariat avec trois groupes d’experts contributeurs.   


Edition février 2019 - 122 pages - 14 cartes

A qui s'adresse cette étude ?


  • aux dirigeants, directeurs de zones ou directeur pays, confrontés à des enjeux de développement en Indonésie
  • aux entreprises préparant des projets d'implantation ou d'acquisition sur le marché indonésien
  • aux banques d’affaires impliquées dans des opérations en capital sur cette destination
  • aux organisations qui souhaitent économiser du temps et de la ressource pour décrypter l'état de l'Indonésie, les risques et l'environnement des affaires ...

Que contient cette étude ?

L’étude Indonésie constitue une radiographie complète du pays pour les investisseurs étrangers. Elle contient une mine d'informations utiles rassemblées en un même document.


Quelques thèmes abordés :

  • l'impact sur l'économie des grands projets du Président Erdoğan
  • des clés de compréhension du contexte politique en Turquie
  • le cadre des tensions géopolitiques régionales
  • des cartographies détaillées
  • la description des conglomérats familiaux et du tissu des entrepreneurs anatoliens
  • l'impact de l'islamisation de la société sur l'économie et la consommation
  • l'émergence des métropoles d'Anatolie
  • l'état de la richesse dans le pays
  • des cartes anamorphoses de répartition de la richesse en Turquie
  • l’état de l’économie turque
  • forces, faiblesse, points de focus, questions prospectives …

Des cartographies inédites

12 cartes détaillées inédites réalisées par les cartographes du LÉPAC

  • la physionomie des ressources naturelles
  • l’organisation administrative du pays
  • les grandes métropoles
  • la répartition de la population
  • la répartition des populations par religions dans le pays
  • les infrastructures
  • les bassins d’activité économiques
  • une anamorphose des poids des PIB par région
  • les localisations des zones économiques spéciales et les plateformes logistiques
  • les flux d’IDE et les échanges commerciaux avec le reste du monde ...

DES ANALYSES, UNE CARACTÉRISATION DES RISQUES, DES POINTS DE FOCUS PARTICULIERS

  • des analyses
  • des points de focus par thèmes
  • l’état des forces et faiblesse du pays
  • des questions prospectives
  • des métriques sur le risque Indonésie

Qui sont les groupes d'experts contributeurs ?

Le LÉPAC - Le Laboratoire d’études prospectives et d’analyses cartographiques, est un centre de recherche privé et indépendant,spécialisé sur les questions

internationales géopolitiques et prospectives.Fondé en 1992 et basé à paris,

le LÉPAC se distingue par la pluridisciplinarité de son équipe, la transversalité de ses analyses, son savoir-faire en visualisation de données et son expertise cartographique.


TAC ECONOMICS

Groupe d’experts qui établit des métriques dans le domaine des risques

économiques et financiers pour les grands groupes et les grandes banques

internationales. Tac Economics est notamment spécialisé sur la modélisation

du coût du risque pays dans les projets d’investissement.


ASIA CENTRE, think tank basé à paris spécialisé sur les économies des pays d'Asie

Appels d’offres. "Pour les appels d’offre, tout va dépendre du type d’appel d’offres et de la façon dont le fournisseur se positionne. Il est indispensable de connaître les end-users, de ne pas hésiter à prendre le

temps de leur présenter les solutions que l’on propose, de les familiariser avec les produits. Une constante, cependant, il faut vraiment suivre de très près le calendrier des tenders, tout en sachant qu’un tender

moyen en Indonésie est toujours repoussé dans le temps. En effet, le budget de l’Etat semble en constante discussion, sous menace de modifications, principalement des réductions. Dans le secteur public

indonésien, le processus de formulation d’appels d’offres se déroule habituellement de la façon suivante. Les end-users vont faire remonter à leurs decision makers une expression de besoin. Une équipe dédiée va se

charger du mécanisme de sélection des fournisseurs invités à participer et le budget qui sera dédié. Il convient de noter que dans la plupart des cas, la présélection des fournisseurs donne lieu à une sorte de pré-qualification des fournisseurs invités.

Ces derniers doivent répondre à une RFP. En théorie, il doit y avoir au moins deux fournisseurs. Mais

le gouvernement indonésien peut aussi s’appuyer sur des décrets locaux, permettant les achats sur étagère, par le biais d’un « direct appointment.»


Directeur des Key Accounts - Groupe français

Secteur défense - Jakarta

Supply chains. « La principale difficulté que nous

rencontrons dans le pays est liée à la supply chain. Nous importons nos produits via Singapour. En moyenne, les délais entre la commande et la livraison sont de 35 jours. Notre société bénéficie de la green lane des douanes, qui permet de dédouaner plus rapidement les cargaisons. Nous avons décidé de travailler en bonne intelligence avec les douanes. Nous sommes allés les rencontrer une première fois, pour leur expliquer ce que nous faisions, notre domaine d’activité. Nous avons pris le temps de discuter, de rencontrer à plusieurs reprises les douanes. A l’issue, sans rien demander, ces dernières nous ont fait bénéficier de la green lane,après un an d’activité. Il faut prendre conscience des démarches, être proactif et s’adapter aux interlocuteurs.»


Directeur national - Groupe de retail britannique

Produits consumer goods - Biens durables - Jakarta

Contact

Aude Bourceret

[email protected]

+33 676 256 786