ÉTHIOPIE — Une exception africaine

ÉTHIOPIE

Une exception africaine

€1.150,00 HT


100 millions d’habitants avec une croissance continue de 8 à 10% par an. Quelle attractivité et quel environnement pour les investisseurs étrangers ?


Étude sur l’état de l'Éthiopie, du risque pays, et de l’environnement des affaires


Novembre 2019

A qui s'adresse cette étude ?


  • aux dirigeants, directeurs de zones ou directeur pays, confrontés à des enjeux de développement en Éthiopie
  • aux entreprises préparant des projets d'implantation ou d'acquisition sur le marché éthiopien
  • aux banques d’affaires impliquées dans des opérations en capital sur cette destination
  • aux organisations qui souhaitent économiser du temps et de la ressource pour décrypter les risques et l'environnement des affaires ...

Que contient cette étude ?

L’étude Arabie saoudite constitue une radiographie complète du pays pour les investisseurs étrangers.

Elle contient une mine d'informations utiles rassemblées en un même document.


Quelques thèmes abordés :

  • l'état des réformes engagées du Prince Mohamed Ben Salmane
  • des clés de compréhension du contexte politique
  • un décryptage del’histoire et de la personnalité du Prince
  • l’état des circuits d'affaires dans l’environnement de Mohamed Ben Salmane
  • l’état des tensions sociales dans le pays
  • les relations avec les milieux conservateurs
  • l’état des tensions avec la minorité chiite
  • le cadre des tensions géopolitiques régionales
  • l’état d’avancement des grands projets d’infrastructures impulsés par MBS
  • le cadre de la saoudisation des emplois
  • le contexte économique et social
  • le cadre des investissements étrangers
  • l’environnement juridique sur les contentieux
  • le paysage de la corruption
  • ...

Des cartographies inédites

10 cartes détaillées inédites réalisées par les cartographes du LÉPAC

  • l’organisation administrative du pays
  • les grandes métropoles
  • la répartition de la population
  • la répartition des populations par éthnies dans le pays
  • la répartition des populations par religions dans le pays
  • les infrastructures
  • les bassins d’activité économique
  • la localisation des parcs industriels
  • la répartition de la richesse sur le territoire
  • les flux d’IDE et les échanges commerciaux avec le reste du monde ...

DES ANALYSES, UNE CARACTÉRISATION DES RISQUES, DES POINTS DE FOCUS PARTICULIERS

  • des analyses
  • des points de focus par thèmes
  • l’état des forces et faiblesse du pays
  • des questions prospectives
  • des métriques sur le risque pays

Qui sont les groupes d'experts contributeurs ?

Le LÉPAC - Le Laboratoire d’études prospectives et d’analyses cartographiques, est un centre de recherche privé et indépendant,spécialisé sur les questions

internationales géopolitiques et prospectives.Fondé en 1992 et basé à paris,

le LÉPAC se distingue par la pluridisciplinarité de son équipe, la transversalité de ses analyses, son savoir-faire en visualisation de données et son expertise cartographique.


TAC ECONOMICS

Groupe d’experts qui établit des métriques dans le domaine des risques

économiques et financiers pour les grands groupes et les grandes banques

internationales. Tac Economics est notamment spécialisé sur la modélisation du coût du risque pays dans les projets d’investissement.

“Pour ce qui est des réalisations des acteurs chinois, sur le gros projet que nous menons, 99 % des équipements manufacturés viennent de Chine, et étonnamment essentiellement par la route. Une grosse difficulté vient du fait le chef de projet chinois, ici n'a aucune maîtrise des achats. Il fait les demandes et reçoit ce qu'on lui envoie, c'est-à-dire souvent des équipements qui ne répondent pas aux spécifications. Et le client éthiopien est sans arrêt exposé au marchandage des Chinois qui lui opposent toujours la même logique: “ si cet équipement ne vous convient pas, il y a une autre solution mais vous ne l'aurez pas avant 6 ou 8 mois ». Et si en vertu des clauses du projet, nous voulons proposer avec le client un scénario B avec un autre

fournisseur, la loi impose des appels d'offre, lesquels durent six mois en moyenne.”


Responsable bureau pays – Société française – Ingénierie infrastructures transport

“Le corridor ferroviaire, si on sait l'utiliser, permet de relier le port de Djibouti à Addis-Abeba en 14h. Par camion, par la route, ça prend 3 à 4 jours. Les routes sont plutôt mauvaises, sans compter les risques de vol. Mais je dois dire que l’opérateur du corridor n'est pas souple, car il faut aligner un minimum de 50 containers.”


CEO – Groupe de Distribution européen – secteur automotive

Contact

Aude Bourceret

[email protected]

+33 676 256 786